Kinshasa : Le pic de température dans la ville de Kinshasa a atteint 37,5 degrés C.

Par Céline Déborah Diomi

Selon le vice ministre de la santé publique, les températures pendant cette période de pluie ont été inhabituelles depuis le début du mois de mars et l’Agence nationale de météorologie et de télédétection satellite a observé que durant la période du 1ᵉʳ au 13 mars, les températures ont haussé autour de 33 ou 34 degrés C.

“Le pic de température dans la ville de Kinshasa a été observé le 12 mars où on a atteint 37,5 degrés C. Il faut savoir que ces températures qui sont observées au niveau de Kinshasa sont liées à plusieurs conséquences notamment une diminution de l’absorption et de l’évaporation, mais aussi des vents qui sont venus de l’est donc avec toutes les particules volcaniques on a quand même retrouvé des vents chauds qui sont venus dans la ville de Kinshasa, mais aussi la rareté des précipitations”, a-t-il fait savoir.

Signalons que l’accumulation de tous les gaz carboniques liés à l’émission des gaz au niveau des échappements des véhicules mais aussi les différents déchets dans la ville et les industries brassicoles qui ont augmenté le taux de CO2 dans la ville de Kinshasa sont aussi les causes.

En effet, cette hausse de température a des conséquences sur la santé de la population

« Particulièrement pour les enfants, pour les personnes vulnérables dont les vieillards, mais aussi les ouvriers qui travaillent avec une insolation directe à l’air libre donc pour ces personnes quand il y a des coups de chaleur comme nous l’avons observé, il se passe ce qu’on appelle une déshydratation donc une perte d’eau et spécialement chez les enfants parce que la plus grande partie de l’eau dans le corps des enfants se trouve comme on dit en biologie dans l’espace extracellulaire et ils sont susceptibles de s’évaporer quand il y a hausse de chaleur. Pour les vieillards, comme vous le savez, parfois les vieillards oublient de boire et donc ce sont des personnes qui ont un risque accru pendant les hausses de chaleur de la même manière que les gens qui ont des maladies préexistantes comme le diabète », a-t-il indiqué dans sa communication.

Voici quelques mesures préventives : éviter d’être sous l’exposition directe du soleil parce qu’il y a des conséquences non seulement sur la santé mentale, mais aussi sur la peau et sur tout l’organisme parce que cette situation de chaleur va entraîner une certaine nervosité au niveau des gens et de la même manière ça va entraîner une déshydratation qui peut être mortelle si elle atteint les valeurs de 15 à 25 % surtout chez des enfants et des adultes; rester dans des endroits frais, se protéger et boire beaucoup d’eau sans attendre la soif; éviter l’alcool puisque cela peut provoquer une fréquence accrue d’urination et donc une déshydratation qui peut s’avérer dangereuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune nouvelle importante. Abonnez-vous à notre newsletter.