RDC: Dotation des instruments légaux et fonds pour combattre la mendicité des PVH, réalisations d’Esambo sous Tshisekedi

Par Reporter.cd

C’était un exercice de redevabilité auquel s’est donnée la Ministre déléguée au Ministère des Affaires Sociales chargée des personnes vivant avec handicap Me Irène Esambo ce jeudi 25 avril 2024 dans la salle de conférence du Cercle Clever, Commune de la Gombe à Kinshasa devant la presse et une représentativité significative des personnes vivant avec handicap.

Pour Irène Esambo, 5 ans après la création de ce ministère par Félix Tshisekedi, il y a lieu de faire le bilan et de démontrer ce qu’elle a réalisé de 2019 à 2023.

Contrairement à ce que le commun de mortel s’attendait de ce ministère, savoir un appui uniquement humanitaire consistant en des faveurs substantielles à cette catégorie de personnes, elle dit avoir fait de ce ministère un cadre de viabilisation et d’appréciation d’une personne avec handicap en mettant en place une gouvernance à travers une norme et un cadre organique qui peut s’occuper de l’opérationnalisation de la politique du Gouvernement en matière de la protection et la promotion des Personnes vivant avec handicap.

Après 5 ans, Me Irène Esambo dit avoir doté ce ministère entre autres d’une loi organique et d’une administration où plus de 4.000 personnes sont engagées.

“Pour la toute première fois, nous avons eu une loi organique n°22/003 du 03 mai 2022 portant protection et promotion des droits de la personne avec handicap, adoptée par le Parlement avec l’accompagnement du Gouvernement à travers notre ministère. Dans cette même fourchette de temps, nous avons mis en place une administration, mieux un secrétariat général des personnes avec handicap qui a facilité aujourd’hui le recrutement de plus de 4.000 personnes avec comme majorité des personnes avec handicap qui seront agents et cadres de cette administration” a-t-elle dit avant d’ajouter : “nous avons aussi réussi à mettre en place les mesures d’application pour accompagner le travail de l’inclusion sociale des personnes avec handicap. A cela s’ajoute le décret n°24/22 du 07 mars 2024 fixant les modalités d’application de la représentation des personnes avec hanicap dans les institutions en République Démocratique du Congo, qui fixe pour la toute première fois le taux d’employabilité que ça soit dans les institutions publiques (5%) comme dans les institutions privées(3%). Également, durant ces cinq premières années nous avons obtenu le décret n°24/26 du 25 mars 2024 fixant les modalités pratiques d’accessibilité des personnes avec handicap aux infrastructures, aides et autres services sociaux de base“, a-t-elle conclu.

Comme beaucoup d’opérateurs économiques évitent d’investir dans le domaine de l’handicap, la Ministre Irène Esambo a réfléchi sur la mise en place d’un Décret qui encourage les investisseurs à s’intéresser au secteur de l’handicap. Voilà pourquoi le Premier ministre a signé le Décret n°24/28 du 25 mars 2024 fixant les conditions d’obtention des facilités administratives, fiscales et douanières par les organismes de droit privé oeuvrant pour la promotion de la personne avec handicap en RDC.

En vue de mobiliser les fonds supplémentaires pour appuyer le secteur, la Ministre Irène Esambo a initié et fait signer un autre Décret n°24/27 du 25 mars 2024 pourtant organisation et fonctionnement d’un établissement public, dénommé Fonds National d’Appui à l’Autonomisation et à l’Accessibilité des personnes avec handicap en RDC, ”FONA-PVH”, en sigle.

Nommée en 2019, la Ministre Irène Esambo n’avait reçu qu’une table et une chaise. Aujourd’hui, c’est un ministère doté d’un cadre organique, disposant d’une loi organique avec des mesures d’application et des décrets qui organisent le travail pour une meilleure gouvernance du secteur. Une réponse à ceux qui souhaitent la suppression du Ministère qui a fait de grands pas sous la vision de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Vivement la conservation des acquis du premier mandat en ce qui concerne la promotion et la protection des personnes vivant avec handicap.

Il sied de noter que la Ministre Irène Esambo envisage des itinérances au travers toute la République pour vulgariser les lois relatives aux personnes vivant avec handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune nouvelle importante. Abonnez-vous à notre newsletter.