Insécurité en Ituri : «Ça donne l’impression comme si la vie humaine ressemble à celle d’une mouche..devrions-nous exorciser l’Ituri pour changer la situation? » (Jean Pierre Bemba)

Par reporter.cd

Le vice-Premier ministre, ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, Jean-Pierre Bemba, a ouvert jeudi 25 avril à Bunia, les concertations directes avec les leaders communautaires et les chefs des chefferies de la province de l’Ituri.

La cérémonie y relative s’est déroulée dans salle Polyvalente Rehema, située dans la commune de Shari à Bunia, à laquelle plusieurs personnalités ont pris part.

Sur place, après le discours du gouverneur militaire, précédé de celui du président de l’Union des associations culturelles pour le développement de l’Ituri (UNADI), le VPM de la Défense a remercié les différents leaders communautaires, les groupes armés et les différents notables, d’avoir été nombreux à répondre à son invitation.

«Merci beaucoup à vous tous pour avoir répondu présent à la réunion d’aujourd’hui, qui a suivi celle qui avait eu lieu le vendredi dernier… J’avais promis de revenir ici pour engager les concertations avec les leaders communautaires. Mars 2001, j’étais ici à Bunia. Mais ce qui m’a beaucoup attristé, c’est le fait que 23 ans après la réconciliation des communautés locales, nous revenons encore ici à Bunia pour écouter les mêmes récits que ceux de 2001…Devrions-nous exorciser l’Ituri pour changer la situation ? Car ça donne l’impression comme si la vie humaine ressemble à celle d’une mouche, alors que ça ne devrait pas en être ainsi… Vous tuez gratuitement vos propres frères. Je suis désolé de constater que la vie humaine ne vous dit absolument rien. Mais comme je l’avais dit autrefois, le chef de l’État est déterminé à restaurer la paix ici en Ituri, de gré ou de force. Vous avez intérêt à vous convertir. Car ce que vous faites aujourd’hui, pourra arriver demain à vos progénitures», a lancé Jean-Pierre Bemba.

Ce faisant, le VPM de la Défense s’est mis à l’écoute des différents leaders et représentants des communautés, spécifiquement sur les motivations à la base des tueries au sein des communautés en Ituri.

Ainsi pour parvenir à des solutions durables qui permettront au président de la République , Félix Antoine Tshisekedi , de venir sceller la réconciliation des ituriens, des délégués de cinq territoires ont été chargés de travailler sur 4 thématiques visant cinq (5) objectifs spécifiques, à savoir : Identifier les causes profondes des violences, évaluer les résultats du processus de paix, définir les mécanismes d’appui aux efforts de paix, sécurité et la cohésion sociale, Concrétiser les engagements des groupes armés au processus de paix et enfin élaborer un plan d’action Communautaire pour la consolidation des efforts de paix, sécurité et cohésion sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune nouvelle importante. Abonnez-vous à notre newsletter.