Ituri: Dégradation de la situation sécuritaire à Djugu,la société civile plaide pour la paix

Par Héritier Timolo/ correspondant Ituri

Les habitants de la chefferie des Bahema Nord en territoire de Djugu en Ituri traversent une vie misérable suite à l’insécurité grandissante dans la zone perpétrée par les miliciens de la coopérative pour le développement du Congo CODECO.

Selon des sources locales, ces civils majoritairement des agriculteurs n’ont pas accès à leurs champs suite aux menaces de miliciens de la coopérative pour le développement du Congo.

Déplorant cette situation, Charité Banza, alors acteur de la société civile dans la zone recommande aux autorités militaires de mettre fin à cette situation afin de permettre à la population de vaquer librement à ses occupations quotidiennes.

 » La population de la chefferie des Bahema Nord est fatiguée de l’insécurité orchestrée par les miliciens de la CODECO.Cette population agricultrice ne fréquente plus ces jours leurs champs, elle n’est peut pas fréquenter des long trajet pour puiser de l’eau.les autorités militaires doivent mettre fin à cette situation »a-t-il révélé

Signalons ici qu’après l’acte de cessation des hostilités en Ituri signé le 19 avril dernier en présence du vice premier ministre et ministre de la défense nationale Jean Pierre Bemba par les groupes armés locaux actifs dans cette province,les miliciens de la coopérative pour le développement du Congo sont accusés d’être auteurs de plusieurs massacres de la population dans le territoire de Djugu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune nouvelle importante. Abonnez-vous à notre newsletter.