Judith Suminwa à la population de Goma : nous sommes là, vous n’êtes pas abandonnés

Par reporter.cd

La Cheffe du Gouvernement est arrivée ce mercredi 26 juin 2024 dans la Province du Nord-Kivu par l’aéroport international de Goma. Dès sa descente d’avion, la Première Ministre a fait un lâcher de colombes en signe de paix que le Président de la République lui a confié la mission de restaurer au Nord-Kivu.

Dans ses premiers mots, Judith Suminwa Tuluka a annoncé l’objet de son séjour de travail dans cette province en état de siège. «Je me devais de commencer par ici car les problèmes, on les connait mais il est toujours important de venir, de rencontrer la population, les autorités locales, les chefs coutumiers et pouvoir échanger avec eux parce que là on a pris fonction et donc il est important de pouvoir quand même échanger pour ajuster nos interventions dans le cadre du programme du gouvernement. C’est pour moi une manière de démontrer à cette population résiliente et en particulier les femmes que nous sommes là et que ce ne sont pas des populations abandonnées », a déclaré la Première Ministre à la presse.

La Première Ministre va visiter jeudi le camp des déplacés et l’hôpital où sont internés les blessés de guerre. Le cimetière du Genocost sera également visité par Judith Suminwa. Elle va se recueillir dans ce mémorial du souvenir des victimes des agressions rwandaises.

La ville de Goma a réservé un accueil chaleureux à la Cheffe du Gouvernement. L’aéroport a été pris d’assaut par plusieurs milliers d’habitants de la ville, les militants des partis politiques et membres de la société civile. Les habitants de Goma attendent beaucoup du Gouvernement Suminwa. Du retour de la paix à l’amélioration des conditions salariales des militaires et policiers en passant par la construction des infrastructures, ceux qui sont venus accueillir la Cheffe de l’Éxécutif national ont exprimé leurs besoins.
Après l’aéroport, le cortège de la Première Ministre a pris la direction du gouvernorat de province où elle va tenir plusieurs séances de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune nouvelle importante. Abonnez-vous à notre newsletter.