Jules Alingete en séance académique au CES sur “les enjeux et atouts de la patrouille financière en RDC”

Par Siméon Isako

Dans le cadre de l’intensification de la patrouille financière vision chère du Président de la République, l’Inspection générale des finances (IGF) a été invitée par le président du Conseil économique et social (CES), mardi 7 mai 2024, pour participer à l’assemblée consultative avec pour thème ‘”Les enjeux et atouts de la patrouille financière en RDC“.

Au cours de cette séance, 7 points essentiels ont été exploités :

  • Les différents types de contrôle des finances publiques
  • ⁠Conditions d’efficacité du contrôle a posteriori;
  • ⁠Limites de l’efficacité du contrôle a posteriori ;
  • ⁠Atouts du contrôle a posteriori;
  • ⁠Atouts du contrôle concomitant;
  • ⁠Les modalités pratiques de l’exercice de la patrouille financière et enfin
  • ⁠Les résultats de la patrouille financière.

Selon Jules Aligente, le chef de service de l’IGF, l’institution qu’il dirige a été programmée pour exposer sur la patrouille financière comme mode de contrôle en République démocratique du Congo.

« Nous avons fait l’exercice de démontrer le bien-fondé de la patrouille financière, les modalités pratiques ainsi que les résultats obtenus depuis que ce mode de contrôle a été approuvé par son excellence Monsieur le Président de la République et mis en pratique au niveau du pouvoir central et les entreprises du Portefeuille de l’Etat, des établissements publics de provinces et des entités territoriales décentralisées », a indiqué Jules Aligente.

« Il était tout à fait normal compte tenu de la qualité du travail du CES et de la mission qui est la sienne qu’il remplit avec plus d’efficacité que nous puissions passer ces moments ensemble avec les conseillers de la République pour qu’il apporte des précisions, des informations nécessaires afin que les conseillers de la République puissent à leur tour préparer leurs avis en toute connaissance », a affirmé le président du CES, Jean-Pierre Kiwakana.

Il s’en est suivie la partie interactive à travers un jeu de questions et réponses que s’est clôturée cette assemblée consultative au cours de laquelle l’IGF a éclairé l’opinion sur la bonne gouvernance qui accompagne la vision du président Félix Tshisekedi dans l’exercice de son mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune nouvelle importante. Abonnez-vous à notre newsletter.