Kasaï : la population alerte sur la tracasserie militaire sur l’axe Bangombe-Mweka

Par Pierre KAB

La population vivant le territoire de Mweka dénonce les actes de tracasserie dont elle est victime de la part des militaires FARDC sur l’axe Bangombe-Mweka dans la province du Kasaï.

L’information confirmée au médias ce mercredi 10 juillet par le superviseur de l’hôpital général de référence de Bulape, Louis Muya.

À l’en croire, Les militaires commis au poste Camp Misumba tracassent la population. Ils sont précisément sur l’axe Bangombe, «ils ont créé une barrière illicite où ils font des rotations, 6 militaires la journée et 6 autres dans la soirée pour percevoir de l’argent. Ils confisquent les téléphones et l’argent. Le véhicule paie 10.000 FC, la moto 5000 FC, le vélo 2000 fc et les piétons 1000fc ».

l’administrateur du territoire de Mueka François Minga confirme les faits et précise que ces militaires ont été dépêchés suite au conflit communautaire à Batwa en 2023.

Il a par ailleurs appelé le nouveau gouverneur de prendre des dispositions sécuritaires pour évacuer les militaires étant donné que leur mission a déjà pris fin.

Notons que cet axe est quotidiennement fréquenté par les habitants de ce coin qui font circuler les marchandises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune nouvelle importante. Abonnez-vous à notre newsletter.