Moïse Katumbi est un tribaliste (Jacky Ndala)

Par reporter.cd

Mentez mentez, il en restera toujours quelque chose, dit une sagesse qui s’applique à Moïse Katumbi, l’accusateur connu aujourd’hui tribaliste grâce à un de ses collaborateurs qui a décidé de se défaire de son autorité après des années de vie commune dans un royaume où le tribalisme dicte sa volonté.

Jacky Ndala a révélé dans sa déclaration de démission d’Ensemble pour la République sa souffrance dans un cercle où règne un tribalisme entretenu par le maître du lieu, Moïse Katumbi qui a toujours pointé un doigt accusateur sur le régime Tshisekedi.

Aujourd’hui, le peuple sait que le roi de Kashobwe n’a de leçon à donner en cette matière.

C’est bien lui le tribaliste, selon Jacky Ndala, ancien coordonnateur de la ligue des jeunes au sein d’Ensemble pour la République. Le candidat malheureux à la dernière présidentielle, auteur de la politique de discrimination avait été , dénoncé par le même Jacky Ndala suspendu peu après.

L’opinion retiendra de Katumbi que son cercle immédiat s’est vidé de ses membres influents pour des raisons inconnues.

Avec les révélations des uns et des autres notamment de Jacky Ndala, et d’un certain nombre d’anciens fidèles, chacun des congolais peut se faire une idée de Katumbi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune nouvelle importante. Abonnez-vous à notre newsletter.