Administration publique : ces retards récurrents qui inquiètent dans le paiement des fonctionnaires, un recul sous l’ère TSHISEKEDI!

Par Reporter.cd

Depuis plusieurs mois, nous assistons à un recul inquiétant dans le paiement des salaires des fonctionnaires de l’Etat. En effet, pour recevoir leur salaire, les fonctionnaires doivent attendre jusqu’au 15 du mois suivant.

Cette situation met de nombreux foyers des fonctionnaires en difficulté dans leur vécu quotidien, lorsqu’ils doivent honorer les engagements à la fin du mois.

” _II y a eu un petit dérèglement, Parce que depuis plusieurs mois, on a connu un retard dans le paiement des salaires. En réalité, les salaires doivent être payés dans le mois, mais ces derniers mois, malheureusement, les salaires ont été payés après le mois alors que ça devait être entre le 15 et 20 pour la police et l’armée, et entre le 20 et le 30 pour les agents de carrière des services publics de l’état, la situation devient de plus en plus intenable sous le gouvernement de Sama Lukonde, alors que sous l’ère de Matata Ponyo, nous fonctionnaires de l’état étions payés à temps, nous déplorons cette situation malheureuse_ , visiblement le premier est préoccupé à autres choses et a cherché son positionnement politique, le président de la République est aussi préoccupé par les guerres de positionnement des politiciens et a totalement oublié que les fonctionnaires doivent vivre, le ministre de la Fonction publique est également dans la bataille pour un poste important au sein du gouvernement à venir “. A déclaré un fonctionnaire à votre média.

Pendant ce temps, le mouvement syndicaliste Transparence et Justice Sociale (TJS) menace de déclencher une grève si le gouvernement ne paie pas les salaires des fonctionnaires de l’État pour le mois de mars dans les cinq premiers jours du mois d’avril.

« Nous demandons au gouvernement de payer les agents dans le délai. Si nous observons que la paie n’intervient pas durant les 5 premiers jours du mois d’avril, nous allons sécher automatiquement le travail pour entamer la grève. Tout agent de l’Etat doit l’intérioriser. On ne peut pas travailler sans salaire, sinon, comment allons-nous couvrir les frais de transport ? Comment allons-nous nourrir nos familles ? Comment allons-nous payer le loyer ? C’est inadmissible », a déclaré Henry-Paul Kana Kana, président de TJS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune nouvelle importante. Abonnez-vous à notre newsletter.