Affaire Forages et Lampadaires : le Procureur Firmin Mvonde a saisi l’Assemblée nationale pour autorisation de poursuite judiciaire

Par reporter.cd

La Cour de cassation à travers son Procureur, Firmin Mvonde, vient de saisir ce jeudi 16 Mars, le bureau de l’Assemblée nationale afin d’obtenir l’autorisation d’instruction sur le dossier d’installation des forages.

Dans sa correspondance adressée au Bureau de l’Assemblée nationale, la Cour de Cassation prélève les faits constitutifs de l’infraction de détournement de fonds publics.

Il ressort de l’analyse des pièces du dossier qu’en date du 21 Avril 2021, le Ministère du Développement rural, représenté par l’ancien Ministre Guy Mikulu Pombo, a conclu avec le consortium Stever Construct Cameroun Sarl et Sotrad Water, représenté par Mike Kasenga Mulenga, le contrat relatif à l’installation des forages (Unités solaires de pompages et de traitements d’eau) et de construction de stations mobiles de traitement d’eau de capacité 2,5, 5 et 10 m³/h“, peut-on lire dans la correspondance signée par Firmin Mvonde.

Ayant relevé que le coût relevé dans le contrat précité pour l’installation des forages était très élevé, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, invite le Ministre du Développement rural, François Rubota, à renégocier le contrat avec le consortium pour revoir à la baisse ledit coût“, à dit le Procureur Firmin Mvonde dans sa présentation des faits.

La nature des faits et la gravité des indices relevés requièrent que les inculpés, nskazadi et François Rubota, soient entendus pour donner leur version des faits“, conclu le Procureur général près la Cour de Cassation.

La balle reste dans le camp de la Chambre basse du Parlement pour s’en saisir de cette situation et donner l’aval de l’instruction judiciaire. Pour l’instant, l’Assemblée nationale connaît un imbroglio criant dû à l’élection de son Bureau définitif dont les candidatures divisent les forces politiques parlementaires.

Les personnes citées dans cette affaire sont interdites de sortie du territoire national. Les jours à venir semblent plus impardonnables face aux personnes soupçonnées de détournements de fonds publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune nouvelle importante. Abonnez-vous à notre newsletter.